TISSE RANG


TISSE RANG

Les heures ont déroutées certaines tentatives. Le collet est passé si près que le chapeau tomba tout seul.

L’embarras orageux n’a mouillé que de quelques gouttes, pour l’humide revigorant la rose zoir possède son arbre à soie.

Merveille à lice, mon métier noue l’haleine en odyssée à long poil en noeud serré.

Niala-Loisobleu – 18 Juillet 2018

cours-600-5

4 réflexions sur “TISSE RANG

Les commentaires sont fermés.