MAIN MISE 1 – ANTONIN ARTAUD


 19e216ea4e1bde3311477b1682753faf

MAIN MISE 1 – ANTONIN ARTAUD

 

…Je vous l’ai dit, que je n’ai plus ma langue, ce n’est pas une raison pour que vous persistiez, pour que vous vous obstiniez dans la langue.

Allons, je serai compris dans dix ans par les gens qui font aujourd’hui ce que vous faîtes. Alors on connaîtra mes geysers, on verra mes glaces, on aura appris à dénaturer mes poisons, on décèlera mes jeux d’âmes.

Alors tous mes cheveux seront coulés dans la chaux, toutes mes veines mentales, alors on percevra mon bestiaire, et ma mystique sera devenue un chapeau. Alors on verra fumer les jointures des pierres, et d’arborescents bouquets d’yeux mentaux se cristalliseront en glossaires, alors on verra choir des aérolithes de pierre, alors on verra des cordes, alors on comprendra la géométrie sans espaces, et on apprendra ce que c’est que la configuration de l’esprit, et on comprendra comment j’ai perdu l’esprit.

Alors on comprendra pourquoi mon esprit n’est pas là, alors on verra toutes les langues tarir, tous les esprits se dessécher, toutes les langues se racornir, les figures humaines s’aplatiront, se dégonfleront, comme aspirées par des ventouses desséchantes, et cette lubrifiante membrane continuera à flotter dans l’air, cette membrane lubrifiante et caustique, cette membrane à deux épaisseurs, à multiples degrés, à un infini de lézardes, cette mélancolique et vitreuse membrane, mais si sensible, si pertinente elle aussi, si capable de se multiplier, de se dédoubler, de se retourner avec son miroitement de lézardes, de sens, de stupéfiants, d’irrigations pénétrantes et vireuses,

alors tout ceci sera trouvé bien,

et je n’aurai plus besoin de parler.

Antonin Artaud – Le pèse nerf  extraits,1925

3 réflexions sur “MAIN MISE 1 – ANTONIN ARTAUD

  1. Se faire un chapeau de sa mystique est vu comme une insolation hérétique dans ce monde au soleil unique, mon Alain…Je crains fort qu’il ne faille plus de dix ans pour que la géométrie sans espace ne vienne à bout du bonnet d’âne vissé sur la tête du bien -pensant qui ne voit pas le piquet auquel il est attaché et qui mâche sa corde pensant que c’est de l’herbe…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.