PERSONNE


b7cd5103c6ac18360cbdcd0bb11b3123

PERSONNE

Où que tu sois
D’énergie fauve
Cest de partir
Bien avant l’heure

Avec au cœur
Cet abandon
D’un chevalier
D’Abyssinie

Cristal bohème
On te visite
En gai saccage

Tu vas selon

Ce qui prend l’âme

Mais le désert.

 

André Velter

LA SAISON DES AMOURS


Paul Eluard

 

 

LA SAISON DES AMOURS

 

Par le chemin des côtes

Dans l’ombre à trois pans d’un sommeil agité

Je viens à toi la double la multiple

A toi semblable à l’ère des deltas.

Ta tête est plus petite que la mienne

La mer voisine règne avec le printemps

Sur les étés de tes formes fragiles

Et voici qu’on y brûle des fagots d’hermines.

Dans la transparence vagabonde

De ta face supérieure

Ces animaux flottants sont admirables

J’envie leur candeur leur inexpérience

Ton inexpérience sur la paille de l’eau

Trouve sans se baisser le chemin d’amour

Par le chemin des côtes
Et sans le talisman qui révèle
Tes rires à la foule des femmes
Et tes larmes à qui n’en veut pas.

Paul Eluard

LIBRE A CORDE


cf7538613a3f53452e6aa1d86f07cf05

LIBRE A CORDE

Pesanteur défaite

détachée d’entraves

ô comme tu sautes

gracieuse

volubile taiseuse

à jambes que veux-tu

olé toro

renifle l’été

et capture les crans de l’onde

au lasso !

N-L – 21/06/18

 

 

PREMIERE HERBE


Peinture 3

PREMIERE HERBE DE ST-JEAN

S’ouvrant fraîche peau

formes couleurs

mouillent les doigts

Je remonte ton rêve

pas à pas

souffle attendri

N’en rien tondre

flamme dans nos main

sautons dans l’été

Niala-Loisobleu – 21 Juin 2018