J’ai mâché le papier des mots pour te tenir à l’encre


d7434a4596f526477291017e810ea185

 

J’ai mâché le papier des mots pour te tenir à l’encre

 

 

J’ai ouvert l’atelier, le merle m’a souri, l’hortensia lourd de pluie bien que le front-bas ne m’a pas paru déprimé, son rose couleur d’autre vision des choses, toujours alerte est prêt à faire face au vent. Le lointain en se rapprochant m’a si bien collé aux yeux que par le trou qu’il m’offre je peux me faufiler sous la manche par son tunnel de vers.

Bientôt la St-Jean le feu se prépare à faire sauter les amoureux.

D’un geste inné j’ai passé ma main au plafond, les mèches ne sont pas raidies, elles ont repris au refrain et toutes en choeur la chanson des doigts qui peignent du bleu sur toutes sortes de gris.

Les mots me viennent, regarde ils sont au bas des marches, montant l’escalier qui mène au soleil.

J’ai mâché le papier des mots pour te tenir à l’encre…

 

Niala-Loisobleu – 16/06/18

 

3 réflexions sur “J’ai mâché le papier des mots pour te tenir à l’encre

Les commentaires sont fermés.