LE BEAU RESSENTI


33848245_p

LE BEAU RESSENTI

 

Je traverse cette mitraille de grêlons

à côté le gros monsieur a quitté ses écouteurs

la foule est sortie de la tranchée

enhardie

Levez-vous et hurlez à dit le prompteur

 

Je rentre dans le silence de ton sacré

le prêche est en congé

Ta voix traverse le bruit cascadeur de l’hystérie collective

je pense encore à toi

tout s’en va toi tu restes là…

 

Niala-Loisobleu – 12 Juin 2018

 

10 réflexions sur “LE BEAU RESSENTI

  1. Quelle présence il a ton texte, Alain…

    On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir.Tu m’as donné le plus précieux de tout: le manque.il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais, tu me manquais encore.Ma maison mentale, ma maison de coeur était fermée à double tour.Tu as cassé les vitres et depuis l’air s’y engouffre, le glacé, le brûlant, et toutes sortes de clartés.

    Christian Bobin, La plus que vive.

    Aimé par 1 personne

  2. Ne reconnaissant pas le hasard, c’est avec une impression de justice que je te vois ici …d’autant qu’il s’agit du beau….
    Merci ‘vy.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.