BORDS RAPPROCHES


0e6c4e8ca61950d21fbee9f50c5cdd3c

BORDS RAPPROCHES

 

L’oeil en serrure se fait clef, la paupière garde par-devant les chemins qui offrent le meilleur accès

Au monté des couleurs la trompette n’est pas venue te sortir d’un sommeil c’est le coeur qui a emballé le moteur

La rue est encore prise dans le rideau baissé d’un commerce ne dormant que d’un oeil

le caniveau trouve sa source

nous avons laissé nos jambes faire le quai au pied du pont

On marche ouverts dans un couloir fermé

nos pensées en perce-murailles

Le mouchoir que la main hostile met en baillon

tamise le non-dit pour ne laisser passer que l’essentiel

nous verrons chaque détail pore après pore

dès que nous aurons touché à l’escale

Bien sûr que je t’aime

regarde les oiseaux sont restés bleus

aucun alentour n’est venu de noir

marquer le deuil aléatoire

Le chien m’a donné la lettre où tes mains sont restées

Niala-Loisobleu

2 Juin 2018

4 réflexions sur “BORDS RAPPROCHES

    • Étirant ses membres engourdis, le sommeil a été long depuis là cabane, coco que le jardin se met au travail…on voit les fleurs s’en redresser l’aqueux.
      Bon présage. Reprendre l’initiative est signe de liberté. Je suis pour. La clématite m’a dit vouloir rejoindre les tiennes. A quoi les autres ont chanté en chœur nous aussi.
      Beau programme en perspective Ma Barbara 🔆

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s