Épuisement


Absurde

Le débarquement ça ne signifie rien à part un anniversaire

Oui je ne l’accepte pas l’idée qu’on fait juste que remplir du vide

Marguerite tu me foutras pas par taire avec ton art de dérision

Je ne veux plus qu’on laisse le maître-chanteur duper en permanence

Toujours prétendre sans jamais dire c’est ma faute d’avoir trompé y compris moi-même ça suffit

Je conteste !

N-L

2 Juin 2018

BORDS RAPPROCHES


0e6c4e8ca61950d21fbee9f50c5cdd3c

BORDS RAPPROCHES

 

L’oeil en serrure se fait clef, la paupière garde par-devant les chemins qui offrent le meilleur accès

Au monté des couleurs la trompette n’est pas venue te sortir d’un sommeil c’est le coeur qui a emballé le moteur

La rue est encore prise dans le rideau baissé d’un commerce ne dormant que d’un oeil

le caniveau trouve sa source

nous avons laissé nos jambes faire le quai au pied du pont

On marche ouverts dans un couloir fermé

nos pensées en perce-murailles

Le mouchoir que la main hostile met en baillon

tamise le non-dit pour ne laisser passer que l’essentiel

nous verrons chaque détail pore après pore

dès que nous aurons touché à l’escale

Bien sûr que je t’aime

regarde les oiseaux sont restés bleus

aucun alentour n’est venu de noir

marquer le deuil aléatoire

Le chien m’a donné la lettre où tes mains sont restées

Niala-Loisobleu

2 Juin 2018