HERMÉTIQUEMENT OUVERTE


3bded30d464725539682cd781fb18dc3

HERMÉTIQUEMENT OUVERTE

l’amour le torrent le vide la chaise

la chaise vide

la chaise torrentielle et vide suspendue dans

le métavide la métachaise est suspendue à la corde

torrentielle du métavide la métacorde serre et absorbe le métacou

torrentiel de celui qui est suspendu par la corde au cou de la femme

au cou flou et flottant de sa métafemme vide torrentielle et assise la métafemme torrentielle est assise sur la

chaise assise sur le vide de sa chaise elle métaflotte perpétuellement dans le

métavide absolu de mes désirs absolument torrentiels absolument météorique et substantielle la metatête de la métafemme substantielle

et météorique surgit comme une flèche entre la métacuisse de mes rêves et la

métadent de mes désirs

flèche mordante et rapide

qui s’appuie légèrement penchée

au dossier de la métachaise de mes rêves

et désirs toujours assise toujours imprévisible et

absolument fulgurante la métafemme flotte et métaflotte toujours

dans le vide sa petite métaflamme visible par transparence brûlant à l’intérieur torrentiel de sa tête tandis que tout près de l’incandescence de sa
tête

un peu au-dessus de sa grande chevelure

météorique passe comme un nuage nuage provenu de l’évaporation instantanée de ses vastes torrents mentaux la grande tortue métaphysique la fameuse tortue de la
métatorture éternelle menaçant de sa lourdeur grise tortionnaire

et métamétaphysique le beau physique charnel de la métafemme concrètement assise sur sa métachaise volante volante flottante et assise à son tour sur la chaise
voluptueusement soutenue par

les pieds de mes sens par mes cinq sens par les mille griffes et par les mille pattes de la métasensualité passionnée

tumultueusement surgie dans la métasueur

dans la métasubstance infinie de mes sens

absolument substantiels

les beaux yeux les beaux seins les belles

fesses métaphysiques de la métafemme absolument substantielle substantielle torrentielle et météorique transgressent l’au-delà tortionnaire de la métaphysique sans
physique transgressent et annulent le grand rien

métaphysique car toujours assise sur la métachaise

météorique de mes désirs météoriques infinis et

torrentiels la métafemme ouvre la femme elle ouvre et découvre sa chair translucide ses entrailles transcendantes sa chevelure

transmissible éruptive dévorante et dormante son cœur transpercé par les balles

transparentes de mes caresses en transe sa douce métavulve sa noire métabouche la transplantation innocente de la fleur

de sa bouche dans les terres aériennes de mes cuisses la transmigration de la bouche de son âme vers les cuisses de mon haleine les transferts insolites

les transfusions insondables

la transmutation gigantesque de tous les

métamétaux amoureux météoriques torrentiels métamétéoriques

et substantiels la transmutation gigantesque perpétuelle

et triomphante du lait maternel

en lave météorique en métavide substantiel en sperme en sperme et en métasperme

universel en sperme du diamant en sperme de ton cœur en sperme noir de la métaluxure absolue absolument luxuriante et absolument absolue.

Ghérasim Luca

C’est alors que telle une montagne dressée tu ne fus plus qu’une vaste pleine mâtée

Et dire qu’en ce jour de faîte tu es mère n’est qu’Ut et r’Us d’un absolu consacré.

Niala-Loisobleu – 27/05/18

5 réflexions sur “HERMÉTIQUEMENT OUVERTE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s