AUDACE DES MENTHES SAUVAGES


84fb5418ea70ae22c484e3372c15f653

AUDACE DES MENTHES SAUVAGES

A l’ouverture laissée au possible un caillou s’ose

le né dehors

il a gratté la terre d’un spasme quand le désir s’est glissé en lui

On avait le rayon légumes aux étagères des conserves, il sema le geste auguste en tûtorant la base de son idée un peu comme on rame quand le vent est à plat

Sur la coursive passe le souffle de son corsage, alors que penchée en avant, des bulbes de sa poitrine pointe l’annonce des prochaines fraises, la corbeille de sa robe se tresse

Un oiseau a battu des ailes, pour le sourire de l’arbre qui le portait.

Niala-Loisobleu – 17 Mai 2018

APARTÉ


28c5e361b63da79210a58b2fabd60218981d8e25

APARTÉ

Mais le ciel, qui voudra l’ouvrir à l’ombre que je fus ;
Et l’innocence de l’oubli, qui vous la donnera, mémoire,
Songes que la douceur n’a pu désaltérer, et toi
Sanglant désir rôdeur sous ce crâne d’ours.

Jacques Réda

 

 

M’arrachant l’ortie pour m’en faire la soupe, je pris son élégance et me la mis en silhouette, comme un enfant ne peut voir que le sein emplir sa bouche comme raison de vivre.

Sa robe baillait belle, j’étais à l’écoute de sa version d’Indiana Song. Envoûté et sous le charme de sa réalité qu’un neuroleptique absent ne chimique pas, mais vous ne saurez jamais par quelles portes nous avons accès à notre absolu.

Ils auraient dit le diable en demandant au charbonnier d’aller quérir du bois à bûcher. Reste que ce qu’ils peuvent avoir dans l’esprit n’est certainement pas sain.

Sonne Mâtine, en décroisant les rais des parties obscures, fais ton genou clair. Le cheval  a vu l’endroit où ton corps l’attends pour monter

 

Niala-Loisobleu – 17 Mai 2018