4 réflexions sur “« La Postérité du soleil » de René Char & Albert Camus

  1. Le choix du chemin est de deux ordres: consciemment choisi et inconsciemment suivi. Alors le pour quoi répond au pourquoi.
    La mort est omniprésente, la beauté elle il faut lui donner vie, Barbara.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.