CHAGALL ME FAIT MONTER AU PLAFOND, L’Ô PAIERA


 b689179930d80258315a6d5210d984de

CHAGALL ME FAIT MONTER AU PLAFOND, L’Ô PAIERA

Dans le coin sombre du livre entre deux éléphants trompe-livre et une boule de flacons de neige, une fleur séchée tient l’emplacement du chemin par la porte de derrière. Chapitres à la voix enrouée qui montent souvent en chair dessiner un mouton. Les bûchettes  du jeu des mille bornes allument un retour sur soi-même avec de la peine à la clef

Voyage dans un bagage accompagné, une liste d’objets inutiles s’en est allée au gré du vent. D’où venaient-ils, bof d’ici et de là, un jour de brosse Adam, des espadrilles aux basques d’une chemisette à carreaux de chapelle romane, trempés dans des couleurs vitrail, un mouchoir et ses noeuds (ne perdons pas la mémoire), un trousseau de jeunes mariés sang clefs.

De la ficelle, un organe sexuel et son couteau pour sortir des aléas survenant à l’improviste, et aussi des boutons sans fils, de Fred Astaire, de Marguerite Monnod, d’Anémone, de lits las point sonneurs, des boîtes de cachous, de vals d’ah, de bons bons en glaise pour ranger l’herbier des chemins et leurs petits cailloux.

Aussi des bornes, des rames à voiles, des mâts de cocagne, du sable émouvant, deux coeurs tracés entre l’écume du tant, un réverbère et son allume-heur. Dans une montée d’arbres, des cris d’oiseaux et des bruits d’elle, quand ouverte au soleil qui se lève, des rosées lui sortent le parfum des champignons de l’humus trempé. Terre ouverte entre deux labours à semer.

Un papier couché sous le crayon, tressaute de griffonnages mystérieux, indéchiffrables par les disciples de Freud, emmêle en boucles touffues des aisselles avec des pubis comme un premier temps pileux où l’Homme et la bête désiraient de concert se manger l’un l’autre.Pour survivre sans panique.

Les étagères misent sur roulettes pourront emmener les bibliothèques en bord de mer, comme sur le dessous des ponts, au faîte de l’arbre. Cette signature de Bon Jour si j’en garde la sérénité, la lune-cigare en rougira d’aise si, en y mettant l’index, je me l’allume joyeux.

Chagall un poisson qui dense carpe diem, yiddish  espoir, une petite écuyère rêve d’amour au cirque louche d’un monde raciste, tire la paix à cheval de parade. Marc le peintre humaniste couleur de poète.

Niala-Loisobleu – 9 Avril 2018

 

11 réflexions sur “CHAGALL ME FAIT MONTER AU PLAFOND, L’Ô PAIERA

  1. Blaise Cendrars disait de Chagall : « Il dort, il est éveillé. Il prend une église et il peint avec une église, il prend une vache et il peint avec une vache… » Son esprit bohème, détaché de la réalité nous emporte irrésistiblement vers un autre univers, sans même que nous songions à opposer une résistance… Qui peut résister à Marc Chagall qui disait « Mon cirque se joue dans le ciel, il se joue dans les nuages parmi les chaises, il se joue dans la fenêtre où se reflète la lumière »

    J'aime

    • Chagall c’est plus que le dessine heur’ de mouton. Il est d’ailleurs, tellement il sait l’horreur de la réalité. Lui le juif qui n’a pas erré toujours là quand ça pique pour dire oui j’ai peur mais j’en bleu..Cirque en entité, qui mieux que lui en a dit le fond, l’arrière du clown, la parade de l’écuyère, le dense du cheval, l’horreur souriante et cet espoir que même Vava en mourant ne lui a pas tué… On a plus le droit aujourd’hui d’ignorer Chagall…Merci Eva, je t’embrasse de sa joie !

      J'aime

  2. Ne pas connaître n’a rien d’une tare. C’est un manque à combler. Sans être amateur d’art et aller jusqu’à ne pouvoir reconnaître untel par rapport à un autre c’est tout à fait possible, en revanche en parler là ça me bouche…
    Merci Barbara.

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s