Un chien court rejoindre son matin


5db5cfc6dc8f03c8bad0295076bbb85c

Un chien court rejoindre son matin

A travers l’écorce

un chemin se fait canif aux poignées

il reste rien à cueillir dans les rizières sèches

le printemps a toujours poussé de vent la flamme de l’offrande

Les vertes herbes ouvrent la tige, oh respire, chaque jour et plusieurs fois la marée suit le mouvement perpétuel de la renaissance

Si il neige c’est un dérèglement que les hommes s’affairent mieux que personne…tiens les deux bords au plein milieu, comme des enfants portent la traîne de la mariée à l’écart  des grandes orgues.

Bien sûr que tu peins en corps…

Illustration: Pierre Bonnard

Niala-Loisobleu – 19 Mars 2018

 

6 réflexions sur “Un chien court rejoindre son matin

Les commentaires sont fermés.