Un Poco de Azucar


ff131aa06abe6a62754a2769921d1507

Un Poco de Azucar

 

Au détour

de la pierre  lépreuse

Nitre trop salée

nitre assez poivrée

alors que le train filait

je mis ma tête à ta portière

en suivant le vol migratoire de tes seins sauvages

 

Dans la campagne où l’arrêt au gare n’est pas au trajet

ta robe affleura les pôles

l’austral feu de bengale offrande sa bougie flottante allumée

Les tuiles ne vont pas sur le Toi des roulottes

les chiens montent la garde, olé, olé, la poussière sautera toute seule du ballet quand sorcière tu l’enfourcheras…

N-L – 13/03/18

 

5 réflexions sur “Un Poco de Azucar

  1. L’air refroidi se mit à transes pirées…l’hausse mythologique de toute épopée. La gitane fumant par les deux bouts, son filtre ne fit point tampax à l’union, au contraire même… la guitare sortit des mots crus de la langue de bois..
    Merci Barbara.

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s