LE SILENCE ET DORS


POUR QUAND... POUR OU...POUR TOUT...2009 Huile s toile 61 x 46 001

LE SILENCE ET DORS

L’oreille au guet de longue absence écoute aux portes du sommeil

Elle écoute au creux du silence le bleu du ciel marcher pieds nus le long tic-tac de l’espérance l’horloge au pas triste et têtu

Elle écoute mûrir les fruits croître le^ fleurs et pousser l’herbe et le ressac que fait la nuit en brassant sa moisson de gerbes

Elle écoute très noir grillon chantant déjà dans notre automne la mort cachée dans nos sillons racler sa viole monotone

L’oreille au guet de longue absence écoute aux portes défendues

Mais tout se tait Un oiseau lance un chant furtif et déjà tu

Puis le silence fait silence semblable au faux chuchotement qui ferait croire à la présence que le silence enfin dément.

Claude Roy

Il me vient un chemin ouvert


 

01-botero

Il me vient un chemin ouvert

 

Ecoutant le Directeur de Conscience, rapporter ce fait qu’un printemps qui se fout de la gueule du monde, rend ni plus ni moins la face d’hiverse des choses, je dardais plus profondément mon regard sur la séparation manifeste qu’il y avait entre ses paroles et son attitude, pour me retenir d’entrer dans le mouvant de sa pensée. Je précise que le torve ne venait que de lui, Monsieur le Juge.

Dépassant son fil d’une accélération subite, j’allais me garer un peu plus loin que l’église, à cet endroit où les absides n’ont plus tort, et où les croix ne parviennent pas à s’inscrire dans le moindre geste de la vie courante.

Les croix me dis-je en aparté, ça ne fait que des crosses au score des fusils, c’est sempiternellement partial. On retrouve toujours le mort d’un côté, et de l’autre le faux-vivant. Jamais l’égalité ne montre le bout de son né.

Avisant une toute petite touffe d’herbe blessée, je me penchais pour l’aider à se relever, quand elle me dit, non laisse-moi, j’ai pu envie qu’on me marche dessus. Et si tu me relèves, c’est ce qui va se reproduire. J’aime mieux finir dans la panse d’une vache, étant donné qu’il y a de fortes chances pour que son restaurant soit à côté d’une gare. De ce fait, la bouse où elle m’abandonnera sera à deux pas d’un train.. Alors commencera une nouvelle vie, j’irai comme un extrait de merde, prendre un simple aller pour fumer les pâturages du ciel.

Bien sûr nu comme le vers qui promet, en se montrant sexe tendu…

Niala-Loisobleu – 2 Mars 2018

 

Temps mène à sang


5b6ee4bce282a9fba8c2e2626a09ee67

Temps mène à sang

Que vois-je en corps qui ne la macabre dense ?

Tout fluo récent

Plus fluet globulaire

Bouffe moelle épinière

A en anémier

Le furet

Voilà ce qu’il lui faut

Donnez-lui le débouche heur à ratatiner le crabe

Boutant hors c’qui gang graine réellement

Epouvantable bête à poils

Larmes fatales

De menaces de mort

Niala-Loisobleu – 2 Mars 2018