SALLE D’ATTENTE


SALLE D’ATTENTE

Un baiser de tes lèvres mortes et le départ de cette auberge où j’aurais tout seul passé ma vie. Pas de cour, tout de suite la route et les vieilles diligences persistant
dans la poussière tranquille et plus forte que les épaisses fumées.

Le voyage, les départs et le calme. On arrivera, on repartira éternellement sur les routes toujours les mêmes malgré leur nombre.

Et les arbres, les poteaux télégraphiques, les maisons prendront la forme de notre âge.

Pierre Reverdy

 

7 réflexions sur “SALLE D’ATTENTE

    • DANS L’ATTENTE

      Un être fou,

      un être phare,

      un être mille fois biffé,

      un être exilé du fond de l’horizon,

      un être boudant au fond de l’horizon,

      un être criant du fond de l’horizon,

      un être maigre,

      un être intègre,

      un être fier,

      un être qui voudrait être,

      un être dans le barattement de deux époques qui

      s’entrechoquent, un être dans les gaz délétères des consciences qui

      succombent, un être comme au premier jour, un être…

      Henri Michaux

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.