4 réflexions sur “SILENCE

  1. La relativité cesse brusquement de jouer avec les nerfs. Si la menace reste là au moins elle fait preuve de tact…pour l’opération notification, je crois que c’est gagné, Barbara !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.