TOMBE LA NEIGE


f66bee242f36455baaafe2ec7ec57e06

 

TOMBE LA NEIGE

Rien qu’à penser aux pieds nus posés sur le fil, alors que le balancier gelé reste immobile, ça pose des questions existentielles. Si ce n’était que celui de la francomtoise, cette pendule qu’à le cul plus large que les épaules, j’m’en foutrais comme ducas d’quarante, vu que mis en exode l’heur ne sert plus à grand-chose. Imagine alors que juxtaposer un état à un autre ça branle sec, rendant tout moins cool hissant, et pas de psy sur le trottoir, sortir le livarot, le rouge et le pain me semble mieux indiqué.

D’ailleurs toute cette blancheur qui commence à tomber finira par déguelasser, aussi bien qu’à lasser. J’viens d’jeter un oeil aux deux hors, brrrrr, j’en ai pas rentrer un seul, je les ai laissé jouer au patin à glace dans la fontaine. Rassuré, l’eau est coupée. Tiens serre m’en un autre. Dois bien m’rester un Béru dans l’armoire, rangé entre deux nuisettes, des jarretières et quelques culottes fendues de ce sourire qui dresse l’attention en faisant fondre la tristesse, à défaut d’éradiquer la bassesse.

Sur un air de tango, ton pétoulet acte en mains ma Muse, pas de danger, si on glisse c’est sur le parquet. C’est pas comme ces mauvais jardiniers qui se ramassent dans leur bave. Y a pas à dire si t’aime la constance dans la compagnie, ce site est tout sauf garanti…Mais te reste le choix du cap…

Illustration : Après-rasage dans la neige

Niala-Loisobleu – 6 Février 2018

 

9 réflexions sur “TOMBE LA NEIGE

  1. Comment? que vois-je? J’avais 3 articles en retard! Plus rien dans ma boite mail ni dans le lecteur WP, ce que j’ai trouvé étrange…Et que vois-je? Je n’étais plus abonnée!!! D’où mon réabonnement de première neige ce matin, Alain!

    J'aime

    • Qui est-ce ? Tout de glace et sans voir d’image… elle sappe les framboises, venait pas d’Aragon, comme tout ça c’est trop con…a moins de vouloir faire maladroit comme une peur gauche…tombe la neige, glisse l’heur…

      Aimé par 1 personne

  2. Epreuve de rattrapage, manoeuvre de maintien, à la fin on s’est plus trop où l’on est…sauf les inondés qui en plus risque de glisser sur les planches…..le temps se venge, Stéphanie.

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s