MAGIE


Henri Michaux

 

MAGIE

Plusieurs veulent obtenir des créations mentales en utilisant la méthode fakirique.
C’est une erreur.

Chacun doit avoir sa méthode.
Quand je veux faire apparaître une grenouille vivante (une grenouille morte, ça c’est facile) je ne me force pas.
Même, je me mets mentalement à peindre un tableau.
J’esquisse les rives d’un ruisseau en choisissant bien mes verts, puis j’attends le ruisseau.
Après quelque temps, je plonge une baguette au delà de la rive; si elle se mouille, je suis tranquille, il n’y a plus qu’à patienter un peu, bientôt apparaîtront les
grenouilles sautant et plongeant.

Si la baguette ne se mouille pas, il faut y renoncer.

Alors, je fais la nuit, une nuit bien chaude et, avec une lanterne, je circule dans la campagne, il est rare qu’elles tardent à coasser.

Cela ne vient rien faire ici.
Mais il faut que je le dise, c’est là devant moi, cela vient :
Je vais être aveugle.

Henri Michaux

6 réflexions sur “MAGIE

  1. La méthode m »irrite au premier abord tant le machinal vicelard y est accroché comme un morpion… je te parle d’un embarcadère pour une forêt qui avait poussé bien avant la venue de l’homme, je comprendrai que mon langage soit pas issu du grec et encore moins du latin
    Michaux avait sans doute tiré mon père dans ce mystère sien, la peinture mentale Soulages sans aucun doute les desseins, mais elle s’écaille au contraire de celle du coeur. Seulement ça rétribue moins. Tu vas comment ce soir Barbara, moi, j’ai du vert jardin encore frais aux doigts. Tu sais comme quand on semaille autrement que pour une bataille d’intérêts. N’en déduis pas que j’en sois dépourvu, seulement étant sans but lucratifs, ils font pas chauffer le cas d’40…

    J'aime

  2. Je suis complètement « sonnée » par ma journée…et j’ai du feutre aux doigts…journée bien utile, de l’atelier poésie à l’atelier théâtre, en passant par 5 heures de cours plus classiques , le mythe du déluge avec les plus jeunes, la fiction pour interroger le réel avec les plus grands…
    Peu de temps pour l’écriture aujourd’hui même si je suis fort heureusement consciente que ça s’écrit en moi, partout, toujours…Tu peins combien de temps par jour?

    Aimé par 1 personne

    • Formidable! Tu rayonnes. Cette fatigue mène. L’énergie en ailes.
      J’aime cet état qui aplanit l’obstacle tou en traçant l’édifice avent. Je ne sais pas combien d’heures je peins. Des fois mon Jour finit tard en commençant toujours très très tôt. Je pointe jamais. Repose-toi…un peu…

      Aimé par 1 personne

      • Je déteste le mensonge. J’en arrive à vouloir fuir ce milieu de communication collective où il trouve à se nicher partout. La mode du jogging entre dans sa danse. Besoin d’intimité, communiquer sans qu’un voyeur lise par-dessus l’épaule, en disant sans se retenir. Ce soir Paula Bren…une des quatre soeurs…veux-tu le regarder avec moi ? Si tu es vannée ne te force pas…

        J'aime

  3. La magie est une grande illusionneuse…si rien ne sort de toi, dans ce qui soudain éclaire, gaffe c’est du projecteur de scène…et puis aussi le mirador, le bruit des bottes emballé dans le sourire des mots…le grand art du mal…ses remontées de shoa qui me viennent faut que je les autopsie…ne t’éloigne pas Célestine, qu’on se lave de mer.

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s