AVANT TIERS


tumblr_o5q1yk9IhI1ropkmco1_500

 

AVANT TIERS

 

La gifle encore marquée d’un coeur tient par un clou comme la buse sur la porte de la grange

mais quel brouillard en guenilles aux moignons de l’arbre mort

du four à pain qui s’étouffe de concert avec le petit-ramoneur, il est visible que la flûte n’est plus traversière

arc-boutés à tenir le coq au clocher les contreforts dérapent dans des vomissures pleines de confettis en rigole,  relents d’ivresses cuvées

autour de la cabane, au jardin-potager  les cloches de verre ne masquent plus le laid tu, l’épais tient le cap, le louche planté à la verticale

ici, avant la grande croisade des chevaux tiraient l’algue du lisier dans la clarté du rire d’enfants bien en vue,  collés  à cache-cache d’un franc-jeu

comptine et ronde, à cloche-pied, jacques-à-dit, le premier qui rira…

Niala-Loisobleu – 27/01/18

 

11 réflexions sur “AVANT TIERS

  1. Jacques a dit, ma foi, des choses assez désobligeantes sur mon dernier texte aujourd’hui et vlà ti pas qu’on m’accuse d’avoir léché du whisky à pleines lampées dans ma rigole enfantine…Ah, rigole, rigole Alain, …Merci pour tes commentaires moins terre à terre que d’autres et santé!
    Ma Sainte-Beuve rit!

    Aimé par 1 personne

    • C’est en repassant sur ton site que je me suis mis à imaginer…tu sais…c’est à l’expérience du malentendu que viennent ces idées fausses…je tant brasse, Barbara…suis là.

      Aimé par 1 personne

      • il ne faut pas…Si j’avais été en colère contre toi, rassures-toi, j’aurais été bien plus claire…Les mots parfois nous harponnent et nous laissent exsangues sur le ponton…Bonne journée Alain et offre nous (offre moi) plein de Dupin…

        J'aime

Les commentaires sont fermés.