LA BOÎTE A L’ÊTRE 30


main-header_father-nature

LA BOÎTE A L’ÊTRE 30

Quand c’est trop chargé de souffrance, ce vouloir faire mal chronique, qui repasse comme une vérole qu’on a pas cherché, mais qui vous attrape par l’endroit des omoplates alors que vous n’aviez que d’aimer dans la pensée, faut vite nettoyer, pas attendre que ça gangrène.

Alors j’avale le vomitif pour cracher comme en ce mois de Décembre  2011 ….

N-L – 18/12/17

 

JOURNAL INTIME D’UN VAGABOND – 1

23 DECEMBRE 2011

Le temps est très gris, plus mouvant du dedans qu’il n’y paraît dehors. Moral en avis de tempête. Voilà 42 ans que j’exècre Noël depuis qu’à celui de 69 j’ai perdu mes 3 enfants. Passage encore plus difficile cette année.

Toi Hervé, mon Petit-Frère tu t’en es allé ce Printemps.

Je t’ai conduit là où tu voulais rester à demeure. Après tant de traversées, c’est dans cet archipel des Anglo-Normandes que tu continues d’être bercé par les marées.
Je t’ai déposé aux Minquiers, ce gros caillou dangereux où tu allais les yeux fermés. C’est chez toi, et c’t’endroit là, y’a pas mieux pour avoir la paix.

Quand j’t’ai laissé avec les roses jaunes, tu m’as dépêché les dauphins pour me dire d’aller sans pleurer. T’en as toujours eu d’bonnes, sacré Matelot. Vas et tu trouveras mon cadeau d’amour…Un qui meurt, une qui naît. J’en tremble à hurler !

T’avais pas menti, toi, mon Hervé….quand je l’ai trouvé cette vision de ton élément, j’ai failli tomber par-dessus bord. Elle était plus belle que vrai. J’en ai fait cette série pour toi, « Marine » à me retourner la viande d’un élan qui m’est remonté d’un il y avait si longtemps, qu’en un sens j’y croyais plus.. Ah de partout qu’elles me sont sorties les couleurs, de mieux qu’hier, rien que du pour demain. Je me suis re-né au point de faire des engrossements à se métamorphoser l’humanité. J’aime pas les gurus, c’est des charlatans pires que les politiques, puis y font commerce chez les démunis de coeur et d’équilibre. Il y en a tellement qui accusent la société d’être tordue au point de pas voir qu’ils se plaignent d’eux-mêmes. Moi je trouve que donner ça ne peut qu’être gratuit, j’prends pas d’honoraires pour soigner.

Depuis que les fêtes approchent le maudit sort de 69 s’acharne à revenir de toutes les manières, serait-ce le mauvais oeil qui aurait eu des intentions de me faire le coup du sortilège malfaisant ?

Oh MARINE 9 retourne-toi là où tu es, et coupe le sort ! Nom d’un bord d’ailes, ne tue pas la générosité !

Niala-Loisobleu
23 Décembre 2011

 

P1010630

5 réflexions sur “LA BOÎTE A L’ÊTRE 30

  1. La marée ça vous revient, disait Léo, avec ses misères
    Avec ses oiseaux morts, ballotés noirs au bout des mousses…
    Après une brève au comptoir des comptes de sa vie, cette année la revoilu, plus salope, plus méchante, parce que l’entêtement ça bouche la vue et que ça montre juste ce qui n’a jamais été que dans le lâche aveuglement des bornés.
    Recracher encore pour tirer un nouveau bord, mais comme le dos fait plus mal avec le temps répété.

    Merci Barbara, j’avance à ton soleil.

    J'aime

  2. Face au fond tout dépend de la position que tu occupes et de ce qui peut vouloir t’y pousser. Faut bien regarder pour voir si ça grouille de tentacules ou non.
    Merci iotop.

    J'aime

  3. Tanné par la vague c’est pas une raison pour laisser croire qu’on peut être pris pour un cul. La vague a l’âme bien plus franche que le reeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuu sac.

    Bien venue bouzou, très heureux de ta venue, merci.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.