Un chien lèche


16836280_10209761717212292_5796147141454073510_o

Un chien lèche

Bain des toiles

Ce champ qui monte

Brut de tissage

 

Ô Femme quittée de tout âge

 

Les chemises à fleurs de peau

Déboulonnent la retenue du tango

Subrepticement défaite à la main

 

L’accord de chevalet

Glisse dans le quartier des tissus

 

Feulement rauque

Comme cette voix fauve

 

Boisée à l’orée de ton ventre-guitare

Où mes doigts épongent  de ses fourrés

La larme du parquet

 

Niala-Loisobleu – 13 Novembre 2017

 

 

Le Cheval d’Octroi


1cbea9782f2bd0a1a7386269cf35b8fb

Le Cheval d’Octroi

Dans l’horizon démâté le fil discret du vent recoud un pan de voile. Le sourire de ses doigts fait petite-main. Ne dérange pas la réflexion de la mer intérieure. Elle se faufile un canal reliant l’incorruptible eau primordiale. Claquement d’Elle, oui ma Muse, je t’entends, restes cachée du panneau. Ce qui se prépare dans les cuisines du Quai des Orfèvres est du brouet pour l’élevage du sot mont. Ce qui dessert à commémorer fait artifice. A la première barricade dîtes que la poésie est insoumise aux papiers.

Niala-Loisobleu – 13 Novembre 2017