LE MOULIN A MAREES


 LE MOULIN A MAREES

Ce qui marque

des pieds

autour de l’eau qui tourne

tient l’oiseau en vol

D’un grain

le chant se propage

sous la pierre qui meule

sans briser la parole donnée

Je me jette à la vie

comme un poisson ailé

saunier de son état

Niala-Loisobleu – 3 Novembre 2017

1280px-Marais_salants_de_Guérande

3 réflexions sur “LE MOULIN A MAREES

  1. Sous les invisibles ressentis que la nature gardent éveillés, l’eau ne dort jamais. Elle suce son pouce du galet, remue son bouillon du courant, humidifie l’indifférence du barrage. En un mot elle vit constamment, je l’aime pour ça Célestine.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.