12 réflexions sur “A dents et Eve

  1. A dents mâche le temps des baies empoisonnées. Pousse les volets au-dessus de l’aine, dans son pli la plage est si douce, blanche comme un sable qui ne sait pas écrire. Juste quelques rides qui font crêtes aux vagues, Célestine.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.