L’Image d’une élucubration à travers la vitre


En diagonale du déambulatoire, le jardin d’aromates laisse les reflets de son imaginaire s’arranger d’un carré de légumes appauvris par l’addiction aux engrais. J’arrose d’ô distillée en bordure, jusqu’à ce que le Centre se redresse. Inspiré en cela par une transmission de pensée avec Iotope, certainement à l’ouvrage de son côté. Étant des rares à refuser de se reconnaître dans ce foutoir machiavélique, organisé par des spécialistes hautement qualifiés dans l’embrouille aux yeux juvéniles pour le gobe-mouches, nous dégraissons le mammouth, pour le plaisir strictement personnel du qui refuse de se faire mettre. À chacun sa manif contre le harcèlement. Faut pas toujours tirer, surtout à retardement, sur le pianiste.

Donc j’allais.

Quand soudain par le gré d’un reflet je me vis reproduit dans la vitre. On peut se connaître, ça n’empêche pas le trouble de vous saisir. Me voir en rose, et sans que les lunettes y soient pour quelque chose, ça étonne au sein d’un brouillard ambiant. Serait-ce une réminiscence estudiantine qui voyant que, peut-être le bac, ne serait plus distribué comme un fausse clef pour la fac, qui me conduirait à croire que le roi qui nous gouverne se penche pas toujours de travers sur ses sujets ? Mais se souvenir de la règle de l’exception remet toujours en place. Tout comme le fumiste catalan qui s’est enfui de sa belle province pour ne pas aller en prison. Pauvre illuminé tout le monde peut pas s’appeler Mandela.

D’adorables petits-enfants en se tenant la main passent dans la rue, sous la direction d’une maîtresse. Nous y voilà, c’est désormais inscrit au programme des vacances de Toussaint’ on les démolit genre sorcière d’Halloween à grands coups d’une tradition étrangère. J’espère qu’on les inscrira pour le Tet sinon je ferais du pétard.

Niala-Loisobleu – 31 Octobre 2017

3 réflexions sur “L’Image d’une élucubration à travers la vitre

  1. Profitant de ta Présence rien que pour le plaisir, j’en profite pour te dire qu’en buvant une blonde avec mon frugal repas je lui ai trouvé un goût de brune. Ma foi je ne caché pas que j’en ai eu plaisir. M’aime mon cheval à opiner. C’est réconfortant car s’il y a du soleil il fait froid. Heureusement l’expo chauffe. Demain je profiterai du férié pour aller fermer la cabane. Moment idoine pour mettre un terme à une mauvaise année. Je t’embrasse en revanche d’un très Bon Jour mon Idéelle ❤️👄❤️

    J'aime

Les commentaires sont fermés.