A carreaux tiens-toi, t’auras du Coeur


7a381195b4bc6e967dc2df044e1cccb2

A carreaux tiens-toi, t’auras du Coeur

A me battre le clou, je la carène de la plante à l’épi. Les jours sans, quand tu vois à ne plus entendre la cloche de brume. Les autres aussi, mais si c’est le blues, faut régler le tempo comme on recale l’aqueux du chas pour aider le fil à repasser dedans. Rien ne saurait prêter à remarque quand du foie ça bile à te faire la langue vert de gris. La connerie ne limitant pas la vitesse de la bêtise, elle croît – c’est un comble pour de l’obscur – à la vitesse-lumière. J’lui disais des essences de bois à cabane. De l’exotique pour le santal qui dégage les bronches, au séquoia pour les boules. Vînt alors le vieux chêne, blasé de la justice à rendre genre dégobille. On lui pèle le gland avec la différence sociale entre l’yeuse qui garde ses feuilles vertes et le liège qui les perd mais reste fluctua nec mergitur. Alors  hésite pas à prendre du être. C’est le meilleur.Ma parole on doit savoir que l’injustice c’est ce qui nourrit l’homme. Tiens il te suffit juste l’écouter cinq minutes. Il va accuser les autres en ignorant totalement qu’il en fait partie. Une salope pire qu’une pute accro de la lime au trottoir des sous en mise tarifée selon le choix, sur place, dans la voiture, sur le ban contre l’arbre. Il en voit des terribles ce pauvre, écorcé au couteau pour un coeur initialé pour la vie qui va pas passer l’année. Ma parole si je mens…

La Parole

Ton vœu qui répugne à l’aisance d’une trame

appauvrie,
Balance entre deux morts.

Les marges se resserrent autour de ton lingot aride
Et déjà, le dernier refuge, le feuillage, flambe,

O ma parole en perte pure,

Ma parole semblable à la rétraction d’une aile extrême sur la mer !

Jacques Dupin

Sois belle et tais-toi. Non, dis tout et ne change rien à ton visage, la beauté c’est l’âme pas le corps tiré au canon. Les compliments de menteurs c’est pire que l’affligeant, c’est une injure. Quand le public se lève pour applaudir casse le prompteur. Artiste c’est pas se faire chanteur, écrivain, plasticien, jongleur, etc.. Artiste c’est savoir l’art de pratiquer avec maîtrise la connaissance approfondie que l’on a acquise en tant qu’humain en tout premier lieu et ensuite dans la profession que l’on a choisi. L’idéal de l’ensemble vivant, la voilà la Beauté où elle se trouve.

Niala-Loisobleu – 29 Octobre 2017

 

11 réflexions sur “A carreaux tiens-toi, t’auras du Coeur

  1. On parle du harcèlement à grand renfort de tambour. comme si il n’était que sexuel. Le harcèlement est de toutes les formes d’exaction, aussi j’en fais un acte commun du quotidien.
    Merci Audrey.

    J'aime

  2. Bon jour,
    Le monde explose et on cherche où est l’Humain dans tout ce fracas. Et comme nous dit Aristote :  » Donner trop de l’homme à l’humain c’est faire le malheur de l’humain ». Alors est-ce qu’on est en train d’essorer l’homme pour enfin entrevoir l’Humain.?
    Merci à vous pour ce texte.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    • Les lèvres de l’avide ont planté leurs dents dans l’Humain. Déchirée la chair aurait-elle mâchée une revanche ? J’ai peur que la dispersion des cendres ne permette pas au fait nix de revenir sur son négativisme. Aristote doit être troublé par ce qu’est devenue son immense culture natale. Il ne fait aucun doute pour moi, que la ruine du pouvoir financier redonnerait pouvoir à l’Humain. Le processus destructeur de la finance devant conduire à la domination de la machine, la production se trouvera ne plus avoir un seul acheteur. S’agissant de la mort de l’Homme alors les cendres seront de retour, pourvu qu’il reste un phénix dans un zoo…
      Merci Max-Louis.

      J'aime

  3. Au bord des oiseaux mazoutés se creuse l’assèchement des poissons. C’est l’oeuvre des Shadocks…à trop pomper l’ô tarie. Phoque que ça change et en vitesse !
    Merci jesuisunenocturne.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.