À la ficelle de mon Cerf-Volant


Des cailloux à poche

Un nerf-optique dans l’entrebâillement d’une chose qui va être cachée

Ét cette chose de silence qui va se taire

À l’écart d’une brève de comptoir

Sans toutefois ôter le caractère de l’échange

Le secret du mystère ayant échappé à la tournante

D’enfants égarés dans une amputation de pattes de mouche

Innocence de cette fontaine qui passe inaperçue au flanc de la montagne

Virginité sans contrefaçon

À blondeur infantile de fou chantant

Il y a dans l’aube plus que le courant

La symbolique cosmogonique de la roue

Barbarie constante

Le fanatisme religieux

Porté par des évangélistes du mondialisme libéral

Travaille pour la farce démocratique

Le Che en sait mieux que personne

Le sang des genoux est leucémique

Je t’aime debout ô ma vie

Cathédrale de la douleur qui accomplit mes rêves

Niala-Loisobleu – 27Octobre 2017

Le long des Quais 10


IMG_1966

 

Le long des Quais 10

 

Laisser le bénéfice au doute

et

faire l’amour

en peignant encore

bénévolement

de l’humide des lèvres

« Je t’aime mon Coeur »

L’oiso-bleu

rassemble ses ossements

graisse sa charpente

Et

repart

tenant l’arbre par la main

conjuguer

avec la vie le verbe traverser

sur la barque de ton ventre ma Muse.

Niala-Loisobleu – 27 Octobre 2017