Le long des Quais 6


IMG_1960

Le long des Quais 6

Madame de m’a balancé au rythme de ses boucles métaphysiques. Dans le glissement des cheveux qui s’imprègnent de chaque senteur d’une halte, me vient un brin de mon cinéma de quartier. Le Récamier garde le rire du gosse dans la main de son grand-père quand Laurel s’en Hardy à suivre la poésie de Chaplin. L’esquimo de l’entracte applaudit l’attraction, à moins que le crochet siffle le chanteur sans voix. Chaleur populaire qui ignore tout de la violence qui assomme de ses bruits de tueries le cinéma d’aujourd’hui. On est dans la main de l’autre, m’aime si on ne le connaît pas comme disait Prévert. C’était les Enfants qui s’aiment, les Portes de la Nuit porteuse de fruits. Du tiroir ouvert, je laisse une musique de Kosma accrocher sur les cimaises des Récollets. Ce que j’ai dans les yeux n’a que le vers des tiens mon Coeur.

Niala-Loisobleu – 23 Otobre 2017