T’es beau qu’elle m’a-dit R’heureusement, j’suis pas légionnaire que j’lui répondis


1307023463312847

T’es beau qu’elle m’a-dit

R’heureusement, j’suis pas légionnaire que j’lui répondis

A la page ouverte du livre fermé, l’odeur de l’écrit ne baisse pas la tête. Il ne faut pas croire que mon bateau de papier chevauche les prairies d’un océan qui n’existe pas. Là où j’habite il y a une vie sur la carte au milieu de lieux clos d’émotions. Sur ce qu’il reste d’un arbre après la tonte, on trouve que le rabattu rance du mou ton. Sous un ciel qui citronne les bancs de phoque sur les langues de sable d’une large perspective, il y a des empreintes d’enfants qui restent sorties de l’école. C’est au cours  d’un devoir de conte que la maîtresse a ouvert la cage. Des phrases se sont mises à rouler les mots comme des calots, agates aux yeux vers ont dit des grains de virgules, entre parenthèses. Sous la poussière de ma vieille boutique, elles sont toujours attachées à un immense par le fait du simple, mes histoires vécues. Ruines dont l’âme demeure éternelle. Comme un être cher qui n’étant plus de l’état civil demeure néanmoins actif par tout ce qu’il agite en vous. Juste par la grâce des vertus qu’il avait en lui. Parce que la vertu ça meurt pas, c’est exprès pour faire la différence avec le vice qui fait fureur chez les toxiques. Que pourrait-on espérer d’un être nuisible ? La semaine prochaine je sors mes images au fil du caniveau. Je sais par expérience que j’ai rendez-vous avec l’extraordinaire.

Niala-Loisobleu – 17 Octobre 2017

 

11 réflexions sur “T’es beau qu’elle m’a-dit R’heureusement, j’suis pas légionnaire que j’lui répondis

  1. Si on goûte aux gens faut pas avaler tout cru. Faire juste frôler ses dents pour faire crever la fumée. Mais si l’amer ne se montre pas c’est signe qu’on peut plonger. Alors même les arbres se prêteront à la conversation pour tenir à l’ombre des parasites. C’est chouette quelqu’un qui marche avec vous.
    Merci lemarcheursolitaire.

    J'aime

  2. Ah flagorneurs et gorneuses quel terrain de jeu idéal qu’internet ! Super gonflant tu es fais vahiné en moins de tant qu’il faut pour mettre le plat au four !
    Merci Elisa.

    J'aime

  3. Bon jour,
    « Que pourrait-on espérer d’un être nuisible ?  » : qu’il nous fasse pendre haut et court. Mais en fait, n’y a-t-il pas une recherche du nuisible ? Le nuisible de l’un n’est pas toujours celui de l’autre. 🙂
    Max-Louis

    J'aime

  4. La beauté d’un être ne réside pas dans l’attente de se l’entendre dire. Elle est révélée par un certain silence où passe tout ce que les mots ne sont pas capables de dire.
    Merci Aquileana.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.