Traces d’Outils


39572add285dd1b1677c98b0e3af1d81

Traces d’Outils

Avant que les premiers signes de la bambouseraie puissent être traduits en clair, me disais-je, que de terrasses on aura du tailler dans la colline pour retenir les rizières. A côté  de l’arrosoir en zinc, du vent resté dans la charrue soufflait comme un buffle. Aujourd’hui les abeilles en péril remuent la destinée de l’Homme. Je sais que ça intéresse personne, mais La Ruche pour moi c’est pas rien. Les Maudits l’ont imprégnée de leurs sudations. Laissant Montparnasse vivant au coeur de son cimetière. Acide d’aisselles, salé de larmes, plus profond qu’un like qui maintenant fait la gloire du creux sans fond..L’herminette a taillé l’Arbre de Vie d’un bateau couvrant l’Univers d’une côte à l’autre. Mains aux cals de cantonnier, combien ont tiré de la pierre de quoi faire hurler la toile quand les estomacs vides collant aux abattoirs de Vaugirard n’avaient rien d’autre que le dernier cri des chevaux à se mettre dans le ventre. Et le temps est venu poser son gâchis, on jette des tonnes d’aliments pour pouvoir produire chaque jour davantage. Putain de pognon, il enrichit les spéculateurs sur le dos des artistes. Les plus reconnus à présent, n’ayant pas eu de quoi acquérir les outils nécessaires à leur travail durant leur vie. Mais pas un d’entre eux qui ait craché dans la soupe. La rage de Vivre ayant pu les pousser à sauter par la fenêtre. Rien que pour ne pas mourir. Juste pour que l’Art vienne éclairer l’ombre d’un petit monde qui geint de ci de là, toujours un bobo quelque part, une peine de jouir, un impossible à franchir et plus inconscient encore:  qui se plaint d’être mal aimé. Mais qu’ont-ils donné ces nains du handicap d’eux-mêmes ? Rien, sont justes bons à ramasser. Dans ma bassine, l’ô fait fleurir mes lacrymales, à en faire jardin d’enfants pour l’espoir de traverser libre de rire quand ça fait mal.

http://www.veroniquechemla.info/2015/03/la-ruche-une-cite-dartistes-montparnasse.html

Niala-Loisobleu – 13 Octobre 2017

7 réflexions sur “Traces d’Outils

  1. L’entre-deux guerres secoua le monde, le fit sortir de sa torpeur, poussant l’essor industriel sans bloquer bien au contraire le développement social.L’art joua son rôle libérateur. La France fut le haut-lieu du rassemblement artistique mondial, dans toutes les expressions, jusqu’à la venue du 2° conflit qui, hélas, marqua à sa fin le changement de système de rapport à l’argent.
    Merci affranchie.

    J'aime

  2. C’est une poésie simple et pleine que j’ai récolté dans ces rues de mon Paname, où l’homme venu de partout se rassemblait une m’aime âme.
    Merci lemarcheursolitaire

    J'aime

Les commentaires sont fermés.