Feuille de santé


Feuille de santé

Revenu du brouillard de la rue, je regarde  ce que ça sent autour de moi. Pas fort, côté la joie, étouffant à l’inverse. L’automne est au bord de sortir, ça plait pas à l’été qui depuis qu’il a commencé n’a jamais arrêté de se prendre dans le tapis du froid mouillé bouillant. On peut pas dire que la nature triche. Elle expose sans détours la réalité. La société est au coeur de son déclin. Est-ce triste ? Pas vraiment. Voilà un sacré moment que le processus a été engagé. L’homme-autruche qui a le don de se mettre la tête dans le sable est bien au pied du mur qu’il a dressé sans vouloir le reconnaître. Le défi ne tient plus que dans la dissimulation de la vérité. On a connu des périodes similaires dans l’histoire de l’humanité. disent les hâbleurs de la météo. Ah ouais alors c’était au temps d’avant les voitures et la production industrielle, car dans mon vécu qui fait date, rien de comparable n’apparaît. Dans ce cas pourquoi mettre la responsabilité sur le dos des engins à moteur ? Dire le faux en se servant du vrai comme un alibi, si on avait de l’honnêteté de base dans le comportement on aurait fait autrement qu’avec du cinéma.  Les bagnoles c’est le filon en or pour l’état, Entre taxes et contraventions y a pas photo. Le chauffage va devoir être rallumé, ça va rien arranger, parce que quand tout s’éteint il faut compenser en n’ayant que le mal comme moyen. En plus voilà que le beurre va augmenter….là ce sera comme dab, pas dans le porte-monnaie du contribuable.

Niala-Loisobleu – 18 Septembre 2017

269179