4 réflexions sur “Il n’y aurait rien qui dérange

  1. Lorsque du sourire matinal, tes pétales se sont déployées, au travers la gaze pileuse brin-dune, j’ai vu très nettement la splendeur du papillon en vol, Célestine !

    J'aime

  2. Les forces de l’ordre ont d’exceptionnelles douceurs et font mon approbation lors de ces manifestations naturelles. Ah que la nature a d’intelligence. Rien de ce qui fait la vie n’est absent de son savoir.
    Merci carnetsparesseux.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.