J’AI ENVIE


J’AI ENVIE

Aujourd’hui je fête le vrai, rien qu’à cause d’une décision que je décide…parce que j’ai envie de roses sauvages. De l’églantine qui sait rien du cadeau marchand, qui se fout du parce qu’il y a un motif public. Et merde je veux pouvoir embrasser partout, du haut en bas, sur les côtés, devant et derrière. Comme si j’disais « Bon Anniversaire » de vrai. C’est vra. J’aime le vrai. A cause de l’obstination que la société a pour tout faire disparaître au profit d’une illusion qui tient jusqu’à la fin du jour. Hier, je les ai surpris en flagrant délit juste au 23ème coup minuit, étalant de la fausse mauvaise herbe, sponsorisés par une chimiste plus louche qu’un enfant de putain levant la main à la barre, en jurant être innocent. Néanmoins, si un lecteur parmi vous peut signer ne croire pas plus en Macron, que dans les leurres qu’il met à se porter garant du dernier visé du Canard, je lui refilerai une image bénite de Brigitte quand au bar d’eau elle était au contoir des seins trop pèzes. Non le PVC ne reprend pas sur les tombes pour faire croire au souvenir éternel que l’on garde du défunt que l’on a passé sa vie à détester. J’appelle un chat un chat, et crois-moi y a pas que mon petit doigt qui sait de quoi il parle.

Niala-Loisobleu – 27 Mai 2017

a_n_e05

REVOLUTION SOLAIRE


REVOLUTION SOLAIRE

Déchirée du mât de nuit, la voile, robe blanche, a traversé les vagues, pieds nus. Seul les battements de la lumière marchaient à l’amble d’un anniversaire consacré à rien de général. Dialogue d’un tête à tête onirique, les mots avaient des écailles roses que le bleu de l’ô faisait trembler d’émotion entre les palmes des cocotiers de ma déraison.

Niala-Loisobleu – 27 Mai 2017

16532512_8111022_69886822