MES ERREURS 1

La pluie d’été

Mais le plus cher mais non

Le moins cruel

De tous nos souvenirs, la pluie d’été

Soudaine, brève.

Nous allions, et c’était

Dans un autre monde,

Nos bouches s’enivraient

De l’odeur de l’herbe.

Terre,

L’étoffe de la pluie se plaquait sur toi.

C’était comme le sein

Qu’eût rêvé un peintre.

Yves Bonnefoy (Extrait Les planches courbes)

Le danger de peindre

c’est de croire

s’asseoir dans du frais

alors que le ban fermé

est sec

Niala-Loisobleu – 14 Mai 2017

J'ai rêvé de toi, cette nuit, je portais une roble blanche-2009 005 copie

C’est combien les pas cassés ?


C’est combien les pas cassés ?

 Le Prince a répondu. Voici l’empreinte exacte de son discours:

« Enfants à tête courte, que vous ont chanté les kôras?
Vous déclinez la rose, m’a-t-on dit, et vos Ancêtres les Gaulois.
Vous êtes docteurs en Sorbonne, bedonnants de diplômes.
Vous amassez des feuilles de papier – si seulement des louis d’or à compter sous la lampe, comme feu ton père aux doigts tenaces!
Vos filles, m’a-t-on dit, se peignent le visage comme des courtisanes
Elles se casquent pour l’union libre et éclaircir la race!
Êtes-vous plus heureux? Quelque trompette à wa-wa-wâ
Et vous pleurez aux soirs-là-bas de grands feux et de sang.
Faut-il vous dérouler l’ancien drame et l’épopée?
Allez à Mbissel à Fa’oy; récitez le chapelet de sanctuaires qui ont jalonné la Grande Voie
Refaites la Route Royale et méditez ce chemin de croix et de gloire.
Vos Grands Prêtres vous répondront : Voix du Sang!
Plus beaux que des rôniers sont les Morts d’Élissa; minces étaient les désirs de leur ventre.
Leur bouclier d’honneur ne les quittait jamais ni leur lance loyale.
Ils n’amassaient pas de chiffons, pas même de guinées à parer leurs poupées.

Leurs troupeaux recouvraient leurs terres, telles leurs demeures à l’ombre divine des ficus
Et craquaient leurs greniers de grains serrés d’enfants.
Voix du Sang! Pensées à remâcher!
Les Conquérants salueront votre démarche, vos enfants seront la couronne blanche de votre tête. »

J’ai entendu la Parole du Prince.
Héraut de la Bonne Nouvelle, voici sa récade d’ivoire.

Léopold Sédar SENGHOR
Recueil : « Hosties noires »
 Dans la sacoche du facteur, il y a plus d’arbres coupés de l’intention que de voeux aboutis. Conter dans le cul de la poule fabule en rose les mots noirs d’une race blanche de la voix, qui, n’ayant rien à dire, s’ensable pour n’entendre que discours.

Niala-Loisobleu – 14 Mai 2017
IMG_6360