CE QU’ÊTRE PEUT


CE QU’ÊTRE PEUT

Je sais plus ? Un matin, ou un soir ? Mais qu’est-ce que ça peut faire même s’il faisait noir le soleil était à l’intérieur, rien à voir avec un sable fin des Seychelles, des pilotis aux Maldives, un safari à la fonte du Kilimandjaro, non mon gars, rien à voir avec tous ces mirages que les futurs marchands de  fromages te proposent en tartines. Pas un faux rêve, fabriqué dans les usines de Bollywwood, sur un éléphant qu’est même pas rose, ni bleu ni rien, mais gris de trop de sécheresse. Un coin doux et chaud comme une Colombe, qui te tord le boyau du coeur, parce que bien sûr qu’on l’sait que la vie est une chienne enragée, mais qu’on est pas là pour se faire mordre. Et si bien décidés, qu’on a compris que c’est pas en aboyant comme des chiens mécaniques que l’on bloque le passage des caravanes. Il y a ceux qui font du bruit et ya ceux qui passent à l’acte. Tu connais Entraigues, ah l’Ardèche tu croyais que c’était une nouvelle expression, l’Art Dêche, une chanson de lampistes. Bof, c’est vrai que c’est beaucoup moins voyant que les préoccupations de la jet set. Le poil ça garde l’odeur de soi. Une paire de moustaches n’a pas séchée les traces du lait de chèvre, et le goût de la tome aux genêts des cheveux de Jean, la montagne s’est juste un peu reculée pour ne pas faire d’ombre à son zénith. Il est mort debout, dans un chant de blé, tel qu’il le voulait. A table avec les enfants de la cantine, ils partagent en couleurs de France, l’espoir de faire taire les profiteurs d’amour, les escrocs de la foi, tous ces trafiquants d’humanité. Et comme ce jour là, où le parapluie rouge en main, ils allaient Colette et lui à leur premier repas républicain, je chante « ça ira, ça ira, il est toujours vivant Jean Ferrat » !

Niala-Loisobleu – 2 Mai 2017

 

3 réflexions sur “CE QU’ÊTRE PEUT

  1. De ce qu’on nous offre rien de ce qui avait été proposé ne restera, sauf ce que nous n’aurons pas attendu des autres.
    Merci Lisi.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.