Le vers à soi (Promesse)


Des rues où les sens ont changé, les trottoirs n’ont plus les facades du regard que j’en avais gardé. Depuis quand ? C’est vrai, je n’avais pas remis les pieds dans cette ville depuis des années. Quatre, cinq, plus de trois c’est sûr…qui a bidouillé la direction ? Peindre. C’est le seul moyen d’espérer toutes les réponses.

« Là où demain ira, reste question de couleur de son vers à soi. C’est promis » m’a dit un vieux con.

Niala-Loisobleu – 24 Avril 2017