MOT A MOT 3


15.08.2016 - 1 (1)

MOT A MOT 3

LES DEFROQUES DE L’ESPRIT

Dans tous les sens la réplique
mémorise des lambeaux
se revêt des travestis de l’imaginaire

Une tentative d’éradiquer les songes
afin de se révéler à soi-même

Adieu au jargon du patrimoine
pour désormais en saisir les sentences

Selon les plus récents écrits
éventer signifie aussi avertir

Allier les uns aux autres les domaines
pour découvrir l’unique issue
ouverte aux amants furtifs

Albert Ayguesparse

Le monde un soir se couche si sûr de lui qu’il se cherche au petit-jour de s’être perdu durant la nuit

Pendant que les mains plaines je labourai sans fouetter le cheval, tu minais mon chant de graines sans prévenir autrement que par des couches d’ô zones si ambigües qu’il devînt impossible de savoir quel Moi on était

Quand l’Amour se taire, dis-moi comment on peut emplir son grenier ?

Entre deux eaux, j’en brasse

Voici venu l’ordre de briser mon mal de dos, d’éteindre l’acide de mon oeil et de béquiller mes jambes, mourir oui, mais à la seule condition que ce soit vivant.

Mourir mourant est si affligeant

que je le refuse

Je veux pas mettre d’issue fatale à mon idéal

Je t’aime comme je n’ai cessé

en ce qui me concerne

Niala-Loisobleu – 11 Avril 2017

23

4 réflexions sur “MOT A MOT 3

  1. « Mourir c’est célébrer ses noces avec l’Eternité » Djalal ud-din Rumi.

    Un jour, quand tu t’en iras ce sera encore pour faire l’amour… l’amour à l’éternité…
    et moi, je me souviendrai de tous ces jours d’amour que tu m’as offerts 💙

    Aimé par 1 personne

  2. Il est des arbres en ce printemps qui sont entre le bourgeon et la pulpe du fruit, la peur du noyau au bord de la vallée.
    Merci affranchie.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.