CANSO


fdd4e1041fbea260dfb4bf444fad917b

CANSO

Calcaire penché sur l’ardoise d’un conte particulier

mon coeur-craie

saute-marelle

à la criée

qu’on efface pas son ciel

d’un baîllon

à terre

Quelque perle au ver de l’huître

demeurée au talon

des bouts riches

Je troubade

jongleur de mots

montreur des toiles

en Char io

Puits

plongé

de bas en ô

lance mes quatre vérités

aux marres chants désamours

que taire n’absorbe plus

Noyé sous le flou de prévisions

coulant à pique

un espoir frelaté

dans les labos d’une alchimie

pro-dépressive

Au bourre l’arène

l’écho qu’hue

l’ola

dit sors de là

ton je

ne noue pas l’amble hématite vertu du faire

que les zoos rayent

bassent

Troubadons

ménestrélons

saltimbanquons

en fin’amor

courtois

pas en jouant la fille de l’erre

mal-aimée

snobant les commentaires

Niala-Loisobleu – 21 Mars 2017

c4288b15d4408a67c9dc77fe58bd89df

 

11 réflexions sur “CANSO

    • Espagnol Français
      Creo en dios

      En ese que sale de mí
      y de los otros
      en ese hecho vital
      que mata la soberbia
      que limpia y entonces
      distingue
      lo que no es un dios
      lo que no es un hombre Je crois en dieu

      En celui qui jaillit de moi
      et des autres
      ce fait vital
      qui tue l’orgueil
      qui décape et alors
      distingue
      ce qui n’est pas un dieu
      ce qui n’est pas un homme
      Brebajes

      Los hombres se embriagan
      los poetas liban con los brujos
      bebidas prohibidas
      amargas y espesas
      aptas para exudar del cuerpo
      al único enemigo persistente
      la muerte que igual que dios
      está conspirando en las esquinas. . .
      Breuvages

      Les hommes boivent
      les poètes s’enivrent avec les chamans
      de boissons interdites
      amères et épaisses
      capables d’ extirper du corps
      l’unique ennemi persistant
      la mort pareille a dieu
      conspire dans tous les coins. . .
      Alucinación

      Un zancudo zumbando
      una rata vigilando la cena
      un moribundo

      La locura transpira
      noche de agujas
      los cadáveres danzan
      hierve la euforia
      desorbitados clisos

      Nosocomio es el mundo

      ¡Quizá despierte!
      para interrumpir este despojo Hallucination

      Un moustique bourdonne
      un rat surveille le repas
      un moribond

      La folie transpire
      nuit d’ aiguilles
      les cadavres dansent
      l’ euphorie frémit
      quinquets exorbités

      Le monde est un asile

      A quand l’éveil !
      pour interrompre ce dépouillement
      Extraña plenitud

      Flujo y reflujo
      sospecha desbordada

      La sapiencia es espuma
      expulsada del agua Etrange plénitude

      Flux et reflux
      soupçons en crue

      La sagesse est l’ écume
      expulsée de l’ eau
      Oficina prohibida

      Passerelle Grange-aux-Belles

      Llegada la noche

      salto la tapia

      para escuchar el agua

      me sumerjo entonces

      exiliado en mi orfandad

      Pasado el trance

      el viajero de la ciudad profunda

      regresa a la reverberación

      Húmedo viste su soledad

      rompe el delirio del ahogado

      y abandona la oficina prohibida

      Bureau interdit

      Passerelle Grange-aux-Belles

      La nuit venue

      j’enjambe le mur

      pour écouter l’ eau

      je sombre alors

      exilé dans mon abandon

      L’ épreuve franchie

      le voyageur de la cité profonde

      retourne a la réverbération

      Humide il revêt sa solitude

      brise le délire du naufragé

      et abandonne le bureau interdit

      Pour mieux beurrer tes tartines d’un miel éveil, je t’offre quelques poèmes de Jorge TORRES-MEDINA poète colombien ô combien énergétique, Stéphanie !

      Aimé par 1 personne

  1. Ainsi est la voix du poète: un fil de silence recousant le temps. (Mia Couto)
    En silence je recueille ta voix et incorpore les paroles lancées vers demain… un chant en exil dans une mémoire à naître ailleurs. 💙🌈💙

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s