L’Habit-Polaire/Je ne peux changer le monde, mais Moi si


19e85085c4c459ef053e1eaf89bf822e

L’Habit-Polaire/Je ne peux changer

le monde, mais Moi si

 

Côté temps rien à voir avec mon tant qu’il est. Les fenêtres battent du volet, un vent à décorner le chant du coq remplace la rengaine du fier-à-bras par un long psaume, je crois que la nature fait une crise d’épilepsie. Quelque chose de terne ici, laisse place aux jeux pervers.Je n’attends plus rien de l’extérieur. Du vent, du vent, du vent et rien que du vent c’est le minable leitmotiv des médias auxquels la nature humaine s’est convertie.

Je n’ai pas à chercher loin, le temps en ayant pas manqué de me faire languir, n’a pu me vider la mémoire vive. Ce que mon creux d’âme héberge est inaltérable. Le grain se met en germe quand les bulldozers  se la jouent Amazonie.

Toi la soeur Anne des Mirages tu peux rentrer te foutre à l’abri, cherche pas, une de tes versatiles visions j’en ai ma claque de r’euh virements, mets-toi les où je pense, ton tant est passé. Le bi-polaire ça me fait pas la correspondance avec ce que je mets dans l’essence ciel de mon espoir.

Je ne peux changer le monde, mais Moi si.

Niala-Loisobleu – 6 Mars 2017

 

6781df0af23489ff507ee4d9125f9621