LA BOÎTE A L’ÊTRE 11


main-header_father-naturemain-header_father-nature

LA BOÎTE A L‘ÊTRE 11

LE MATIN DU PROCHAIN AUTRE JOUR

Aujourd’hui mon amour je suis trop fatigué pour t’écrire. Tu trouveras dans ton cœur une lettre de plusieurs pages, remplie de silence. Lis-la lentement. La lumière de ce jour l’a écrite en mon nom. Il n’y est question que de toi et de ce repos qui me vient chaque fois que je tourne mon visage vers ton visage, là-bas, à plusieurs centaines de kilomètres.

Il faudrait accomplir toutes choses et même les plus ordinaires, surtout les plus ordinaires – ouvrir une porte, écrire une lettre, tendre une main – avec le plus grand soin et l’attention la plus vive, comme si le sort du monde et le cours des étoiles en dépendaient, et d’ailleurs il est vrai que le sort du monde et le cours des étoiles en dépendent.

Nous envoyons notre ombre en ambassade, loin devant nous. Nous la regardons parler à d’autres ombres, leur serrer la main et parfois se battre avec elles. Nous regardons tout ça de loin et le réel n’entre que pour peu dans nos vies – dans l’effraction d’une joie ou d’une douleur auxquelles nous commençons par refuser de croire.

La certitude d’avoir été, un jour, une fois, aimé – c’est l’envol définitif du cœur dans la lumière.

Christian Bobin

(Extrait de L’éloignement du monde)

 

De cette nuit franchie tes bras me sont restés pleins des odeurs fortes qu’à ton corps quand il se met à ne vouloir qu’aimer et rien d’autre, puisque aimer est le Tout, qui ne s’encombre pas d’inutile.

On en parle de partout à l’encan.

Les hommes ne croient qu’au pouvoir de l’argent.

La montagne et Jean en savaient plus haut que l’Everest de la simplicité qui fonde la grandeur de toutes choses. Messieurs les beaux habits, Mesdames les belles crèmes antirides, ne sont que des enduits de façade, promis à la fissuration.

Un petit chemin dans l’herbe qui s’y prête va mieux au coeur du bon endroit qu’une autoroute qui ignore l’âme des petits villages. La plage au bas de tes yeux, crique le bain de mes regards voyageurs qui croquent le bon geste .

Un cerne est un matin bleu des étoiles peints au nocturne de nos jardins sous la lune.

Ceux qui clament être des changeurs de monde ne sont que des allumeurs d’artifices mouillés, de marées sèches, de lunaisons sans fesses, de prothèses sociales, de mauvais numéros de transformistes qui ne savent absolument rien de la vertu première du sel .

Quelques fils de lin tissés aux poils du bois de mes pinceaux te serviront de cerfs-volants, je t’aime d’une écriture sans maux, je t’aime, d’un regain de vie trouvé au souffle de chaque baiser que tu s’aimes à la volée.

Me voici bien réveillé au matin du prochain autre jour…

Niala-Loisobleu

17 Octobre 2014

FullSizeRender (6)

 

 

3 réflexions sur “LA BOÎTE A L’ÊTRE 11

  1. Prévision du 2 février 2017

    Vous avez un talent naturel pour la psychologie. En fait, vous auriez vraiment pu être analyste si vous l’aviez voulu ! Vous profiterez de cette faculté aujourd’hui. Les situations auxquelles vous serez confronté vous permettront de tirer des conclusions utiles et révélatrices sur votre entourage. Vous aurez peut-être l’occasion de donner des conseils à un ami. Faites confiance à votre intuition et à vos analyses.

    Je n’ai aucun doute sur ce sujet. Oui; j’aurais pu être analyste, ce fut un conseil que me donna Lucie, psychanalyste et mère de mon meilleur ami. J’en étais alors au choix de mon orientation supérieure. Mais j’ai choisi de préparer les concours aux Ecoles Nationales Supérieures des Beaux-Arts et Estienne.
    Je pense aujourd’hui que j’aurai certainement souffert davantage par ce que ma sensibilité extrême aurait eu a affronter de problèmes humains. Connaître l’Homme est ce qui est le plus beau. Ce qui, en revanche l’est beaucoup moins c’est ce à quoi ça expose. Dans son ensemble l’Homme refuse de se voir. Il poursuit ses erreurs avec un acharnement rare.
    Aussi douloureux que ce soit de le vivre, la nature humaine est mensongère. Elle se ment à elle-même ce qui la conduit à mentir aux autres. Et dans une mauvaise foi totale qui lui crève les yeux, au point de ne plus être à même de s’en apercevoir.
    Aimer reste à mes yeux la plus grande vertu humaine. Mais sans que le mensonge y soit lié.Je suis aujourd’hui à me poser la question de me retirer. La montagne…monte à devenir inaccessible, j’ai été présomptueux, d’où un probable mensonge à ma foi.
    Merci Célestine et Idéelle.

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s