LUTTEURS


LUTTEURS

Dans le ciel des hommes, le pain des étoiles me sembla ténébreux et durci, mais dans leurs mains étroites je lus la joute de ces étoiles en invitant d’autres :

émigrantes du pont encore rêveuses; j’en recueillis la sueur dorée, et par moi la terre cessa de mourir.

René Char
985f73a83bbf3263b13b20428ae2c897

 

Sentant trembler la glace à l’idée qu’il lui serait en corps demandé: « Dis-moi que je suis belle », je ne cherchais plus à devancer le craquement qui allait la dépolir. Les hommes ont peur et passent leur temps à se détruire. Je laissais le ring aux combats truqués

et descendis des cordes qui tiennent prisonniers de mensonges.

Au dehors des paroles non tenues, je n’eus pas à chercher celle que j’avais donnée. Elle m’attendait sereine de son vouloir continuer.

Niala- Loisobleu – 18 Janvier 2017

 

 

 

4 réflexions sur “LUTTEURS

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s