Une réflexion sur “LA ROUTE DU SEL 25

  1. Les soleils de papier me chiffonnent, à quoi laser de naviguer sans l’écoute pour tendre la baume…
    La mer d’huile de vie d’ange c’est que de foi de mort hue…
    Je sais combien de marins ont pas péri au bout de la course en solitaire…
    Bonne journée Célestine.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.