15 réflexions sur “ACCIDENT

  1. Quelle tristesse. La vie m’embrouille dans ses pelotes de fil de nylon et il me faut jeter loin de moi tous les mots qui m’empêchent de respirer. Accident par exemple, en est un.
    ¸¸.•¨• ☆

    Aimé par 1 personne

    • Ce commentaire, Célestine, va comme un gant à ce que l’homme croit inconsciemment qu’il se doigt de faire. Le malheur dans son essoufflant panel ne tient en fait qu’à la renversante aptitude humaine à le générer. Quel don, il dépasse le génie pour trouver moyen de foutre par terre ce qui tenait debout, alors qu’il ne renverse qu’avec désintérêt ce qui a bon équilibre.
      Moi aussi je déteste ce mot. Accident. c’est le prénom de la Camarde. Il fauche sans égards. Il est vulgaire…

      J'aime

  2. Heureusement dans les sales périodes il y a les mots des poètes qui bercent et embrument et pamprent et glycinent les vitres baignées de pluie pour laisser filer un rayon de lune endormi.
    ¸¸.•¨• ☆

    J'aime

    • Les poètes sont certes une opposition à tout ce qui sombre dans la banalité, mais je préfère et serais étonné que tu ne partages pas mon avis, croire que la poésie ne sert pas que quand ça va mal. Etant par essence signe d’ouverture d’esprit, il m’apparait que sa fonction préventive, doit servir à émanciper tout ce qui tient de l’obscur. L’éveil. L’accès à la Lumière sont des vertus thérapeutiques naturelles.

      le sens même de l’ouverture d’esprit

      J'aime

  3. J’ai mal à ta douleur, mon Zoizo 💙
    Ce soir encore j’étais enchaînée à toi dans un espace sans temps où je t’emmène infatigablement 💙
    Ne regarde pas à ce qui ne mérite que mépris…

    Aimé par 1 personne

    • Ô que oui que ce qui ne mérite que mépris repousse mon regard ! Seulement ce qui fait l’accident frappe sans ménagement au centre de ce que tu élevais précisément en dehors de cette bassesse Natasha.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.