TRAIN DE NUIT


img_1191

TRAIN DE NUIT

La nuit roule ses ronflements

dans la penderie

des soleils décrochés

remuent

par le col fermé

je crois que m’aime la lune-cigare est déconnectée

plus rien n’allume la consigne

Gare

Sur le quai des affectés

un mouchoir

fait sale d’attente

Y a que les yeux

pour deviner dans les fumées

le sel des larmes

des anciens transports fer ô vert

Niala-Loisobleu – 8 Octobre 2016