Evitons le guère et Aimons-Nous !


734012

Evitons le guère et Aimons-Nous !

 

En marchant comme tu sentais si bon l’herbe

je m’ai allongé à t’étouffe en longs baisers

Entendant un papillon rosir à l’aréole du jour

Lundi

(je suis plus foutu de savoir lequel)

– Têtes-moi les deux

Comme tu as mordu la Vie

– Oui chat touille

m’as en corps dis-tu

L’Oiseau-Bleu

se nichant en fourche à tes branches

que le vent malin

avait ouvert au câlin-gaillard

sifflota un pont que ta rivière taille

« Loup-y-es-tu-je-mains-patiente-ya-des-limites-atout !!! »

Niala-Loisobleu – 12 Septembre 2016