L’Amoureux Bleu


Copie de L'ATELIER DU PEINTRE - 2011 - NIALA -

L’Amoureux Bleu

Casser les placards à coups de cris déployés

pour naître qu’un chien griffes écrites

tenir les hanches du soc, sillons ouverts à la semence

Le verre se souffle tous les jours de l’en vie

De Paris me reste le billet gagnant

jamais je n’ai joué  les Tuileries contre une rue de Verneuil

voyez un peu la Seine que ça aurait fait d’ici que n’import tout

Une maigre de Maillol prédisant une grosse de Botero ça berce du nichon les balises à l’entrée du chenal. R’donne-my du roudoudou dans ta piscine Maman.

Par les temps qui font frire les oignons pour faire pleurer que reste-t-il à saisir à deux mains qui ne tournerait pas au drame d’une baleine prise en marée basse malgré la volonté de Jonas, tirant  de toutes ses forces sur la bricole, à part le fil où on s’accroche ?

Dans la nuit l’enfant fugue, monte dans son camion de pompiers et file un coup de pied dans la grande échelle appuyée contre le vide. Pour rejoindre son cheval de bois. Avant de partir il a mis superman et l’homme-araignée a détartrer la conduite de ses parents éloignés. Posé ses peluches entre les cuisses de l’amer, en défi à l’abandon de la nature. Sans laisser un maux, il a déserté l’école. Puis renversant son chocolat de goudron, s’est déchaussé la plante des pieds du potager, sans le pace-maker, cœur à nu, pour faire prendre l’air à l’âme de toute chose. D’un grand shoot dans le hamburger il a mis le mac d’ô entre les deux poteaux, pété, roté, pissé sur les marques, pôle emploi, contrat jeûne, piétiné les robots et cloué la porte à la Marine après avoir cassé la clef dans le pêne.

Tout seul au milieu de la clairière de La Concorde, il a noyé le djihad dans le grand bas sein du luxe en bourre, puis à jeter le trou sot de clefs que le roi fait néant s’apprête à brandir devant sa Cour à la fin d’un mandat d’abus de pouvoir.

Emerveillé aux pieds des yeux endormis de son Amour, de ses lèvres de poète, il laisse sa main écrire le silence de l’émotion que lui inspire sa Beauté Sauvage.

Que dirait-il qui viendrait mentir la simplicité d’être juste

l’Amoureux Bleu ?

Il écoute battre son coeur jamais endormi

Niala-Loisobleu – 10 Août 2016

 

6 réflexions sur “L’Amoureux Bleu

  1. L’Innocent à mains pleines que je suis n’en finit de se taper du Coffe (sans virer sa cuti) pour dire avec lui qu’y y en marre du désamour !
    Merci beatricelise.

    J'aime

  2. En croisière plancha avec des non-pollueurs de sentiments on dense tous les jours autour du tôt t’aime. Et ma foi se renforce. C’est bien la seule chose sur laquelle la vie repose toute l’année.

    Merci carnetsparesseux

    J'aime

Les commentaires sont fermés.