QUESTE


 QUESTE

Sur l’infinité

Main n’ayant de ligne de flottaison que son bras où l’aisselle vaque aux herbes folles. Jamais traitées

Laisse la mort à la haine-ignore le rictus d’incapacité- le couple se traduit spontanément casse la grammaire de l’écriture automatique

Où se tait une douleur partagée, avance la croisade sous le trait du rai

Elle déployée

inestimable présent ignorant  toute distance

Emoi de m’aime

venu, vogue de concert

Mon Autre deux mains

noué monte à cru

foulard insigne de sa blancheur

bat l’anse au graal

Niala-Loisobleu – 9 Août 2016

 

877385ee695b8f0c7c9af20711745bdd

 

5 réflexions sur “QUESTE

  1. L’entre deux
    mère
    au grain mûr
    gorgé de vît
    enfantera
    tel qu’au premier jour
    en doux l’heur !

    Merci Sally, je cigale pour me mettre à ton diapason….voilà, j’y suis tant brasse !

    J'aime

  2. Comme la succession des vagues fait aller et venir la marée, le mouvement des arbres s’accorde des poses avec les oiseaux.
    Merci
    stéphaniehuguenot

    J'aime

  3. Les chevaux des croisés ont laissé les chemins sous leur pas. Au bout reste toujours à se rendre, Non que le graal recule mais parce que la vie avance…
    Merci Boris.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.