Lune dans l’Autre


998ba590

Lune dans l’Autre

Dans ce rien bougeant en corps, la lune garde sa langue collée aux étoiles. Du garage où le moteur s’est éteint, l’odeur de cuir chaud reste aux sièges de la dernière randonnée.

Tout dans cette alternance a séparé la matière de l’esprit, abordant l’orée du nirvana.

L’immobilité que les vagues horlogent au balancier de la franc-comtoise océanique fait vivre un mouvement autre.

Les aquifoliacées du chemin se sont limées les ongles , tant en houx allons-nous qu’en que qui sommes n’houx . Crécelle abusive du veilleur de nuisances. qui s’imagine qu’avec du ruban autour on rend la vacherie comestible.

Des minutes contées je n’ai entendu qu’agréments des bretelles des dentelles et soies élastiques shorty respirer le large  au grand air de la nature hôtelière.

D’iode toute humide ton pore me garde à son flanc incliné

les grands oiseaux blancs veillent au calme des herbes

pendant que l’oeil du phare fait manège aux hippocampes

Quand l’herminette déshabille le bois, tu me dis que tu sens mes mains te mettre au chenal chaque vertèbre de ta charpente maritime, pour que nous nous ah marions l’un dans l’autre sans les bossoirs !

Niala-Loisoblu – 06/08/16

 

sonhos_lcrazy