LA BOÎTE AU L’ÊTRE 6


 

 main-header_father-nature

LA BOÎTE AU L’ÊTRE 6

RECONNAISSANCE

Vissé d’oubli à la closerie d’un lilas,

ou rivé en elle de part et d’autre d’un vol plané

carlingue dépointée du compas

la tour laisse la soeur Anne promener les chiens

en dehors de tout contrôle

il manque des pierres au jeu de go

 » Au prochain virage allez tout droit. »

Classée rouge noir, genre pruneau d’agent, cette circulation dépare choc et moindre émotion. Il est clair, qu’à taire chroniquement, on se cache des choses.

Je naviguais pas plus tard qu’avant-hier, sur mon vélo, la tête bien décollée du guidon, le der ailleurs par réflexe des deux mains, regardant un blé sans limite couvrant un tout petit champ. Ne devrai-je pas plutôt dire un chant en roué ? Sûr, qu’à bourrer le mou, classé con sans la moindre reconnaissance de la vraie personnalité, y a une limite largement dépassée. Pas hésiter à souligner l’offense.J’suis pas un enfant du bon dieu, mais bien un vrai canard sauvage, raison impérative de me respecter l’instinct. Je sens. De loin au plus près. J »m’appelle pas plus cas Husac, que fromager, j’ai aucun problème avec mes engagements, mes promesses, et mes devoirs, alors j’ai la mémoire connectée.

Reconnaissance

À Mademoiselle P…

Un seul bouleau crépusculaire

Pâlit au seuil de l’horizon

Où fuit la mesure angulaire

Du coeur à l’âme et la raison

Le galop bleu des souvenances

Traverse les lilas des yeux

Et les canons des indolences

Tirent mes songes vers

les

cieux

Guillaume Apollinaire

Au croisement des deux situations, celle d’avant et celle de pendant, sans la moindre arrière-pensée, je pédalais serein comme un qui ne prend vraiment pas d’O.P.O, quand le gyrophare me stoppa net.Je réalisai alors, avant que le premier archer du roy, m’ait demandé mes papiers, que je n’avais pas accroché ma ceinture…

Tout devînt si rouillé dans ma pensée, que l’anti-rouille de mon coeur, eut un mal fou à dégripper le ciseau qui coupe les mauvaises pensées, pour rouvrir la malle au trésor A l’orée du bois, un mal de crâne épouvantable asséchait les sillons.On a pas le droit de cadenasser la vérité sous des minutes de silence et des commémorations en boucle.

Les sablières n’ont pas du transvaser l’eau  du ben on va voir.  Mais à  Cadeuil, la mariée était en noire, un coup dans les carreaux. Blues d’un seoir aux tomes être d’un j’suis là balancé pour mémoire.

Niala-Loisobleu – 21/07/16

3d5acd973aade6bc72682ffc5c06736b