CHEMINS TOURNANTS


25.05.16 - 1

CHEMINS TOURNANTS

 

Sur mon cheval j’hâle

par ce val

Le 14 Juillet défile ses encombrements vacanciers. Sous le couvercle où l’ô zone, j’entends pourtant l’odeur des cigales. J’accés l’air. Mais oui, c’est bien sûr, ce python qu’y hisse la prédiction le voici. Entre une file de voitures, un Samu Rouge Pompiers et plusieurs accidents mortels, la Ste-Victoire émerge des fumées noires. Ö brosse Héliande ton bourrin fidèle, on approche du bonheur !

SAINT-GRAAL

A Léon Bloy

Parfois je sens, mourant des temps où nous vivons,
Mon immense douleur s’enivrer d’espérance.
En vain l’heure honteuse ouvre des trous profonds,
En vain bâillent sous nous les désastres sans fonds
Pour engloutir l’abus de notre âpre souffrance,
Le sang de Jésus-Christ ruisselle sur France.

Le précieux Sang coule à flots de ses autels
Non encor renversés, et coulerait encore
Le fussent-ils, et quand nos malheurs seraient tels
Que les plus forts, cédant à ces effrois mortels,
Eux-mêmes subiraient la loi qui déshonore,
De l’ombre des cachots il jaillirait encore.

Il coulerait encor des pierres des cachots,
Descellerait l’horreur des ciments, doux et rouge
Suintement, torrent patient d’oraisons,
D’expiation forte et de bonnes raisons
Contre les lâchetés et les « feux sur qui bouge ! »
Et toute guillotine et cette Gueuse rouge !…

Torrent d’amour du Dieu d’amour et de douceur,
Fût-ce parmi l’horreur de ce monde moqueur,
Fleuve rafraîchissant de feu qui désaltère,
Source vive où s’en vient ressusciter le cœur
Même de l’assassin, même de l’adultère,
Salut de la patrie, ô sang qui désaltère !

Paul Verlaine

C’est promis à partir de dorénavant je ne cracherais plus dans la soupe. Les lavandes d’hier ne seront pas les noirs corbeaux d’Auvers s/Oise qui ont exsangués la veine de Vincent. St-Rémy c’est Les Baux, Cocteau s’y reconvertit avec Orphée.

Nationale 7 le 14 Juillet

ça ira, ça ira

j’vidangerai dans mes mers

sur la première aire

Oh que vois-je des moulins, merde j’m’as encore gouré à la Poterne d’Italie, c’est déjà l’Ibère, les feuilles tombent. Hollande garde haine party pris. Bouffi gare ta gueule à la récré, on va prendre l’impôt entre voisins, pour trinquer à l’espoir, le seul moyen de trouver du crédit.

Quelque part tombé du lit tari, mon Autre rivière désachèche ce bel estuaire où j’antre en plein graal. Viva la vida !

Niala-Loisobleu – 14 Juillet 2016

Image-Plume-Blanche-Dans-Eau.12

11 réflexions sur “CHEMINS TOURNANTS

    • Débouchons comme dit Cherhumaine, vas-y mon P’tit-Gars, vallonne de liège et tout flottera autrement que mecque vergéture !

      Je t’embrasse celestine et sans me défiler !

      J'aime

  1. Pendant que le roi faits-néant préside et se descend les’Elysées genre roi bananier dans son command-car l’espoir fait vivre, la raie publique se fait mettre comme une moins que rien obligée de tapiner nib pour ailes et tout pour l’illustre bon à rin.

    Merci Vertige de l’Oiseau

    J'aime

  2. L’idée ailes c’est tout sauf une idée en l’erre. M’aime si dans les virages y a parfois de la chute de Pierre, faut pas croire qu’elle a tué MoIse. Les clefs faut savoir les faire avec ou sans bon dieu de merde quelle putain de vie c’est là. Le piano à bretelles c’est plus sein qu’un soutien-gorge pour libérer le souffle et faut voir comment ça tangue le valseur. A tout prendre rste plus rien. Moralité mon Ideelle fait mine un, merci, On a vu Vesoul, alors Jeff arrête de chialer, t’inonde, accroches-toi ça fait Cirque du Soleil !

    J'aime

  3. Là où t’entends crépiter la remington de l’Orthense y a. En Bretagne on pisse dessus pour que les mots bleus effacent les moroses. Une tradition qui remonte au Merlin, l’enchanteur qui était chargé de miction pour noyer le champignon vénéneux à la base.
    Merci hortenseremington

    J'aime

  4. Un chauve sourit en face d’une erreur du greffe, un obèse la lyonnaise des zoos, merde ce monde de zèbre me fout le le tournis, voilà que je derviche…

    Merci Didier.

    J'aime

  5. « Il a défilé et puis après » comme aurait dit Léo en pensant au roi faits-néant toujours content de lui-même. Faisant la roue devant les deux journalistes de sa garden-party…
    Ben oui et puis après…
    Si ça change ce sera pas pour le meilleur, rien ne pouvant contribuer au bonheur avec un menteur
    Merci .
    Le Jardin Secrêt De Marguerite

    J'aime

Les commentaires sont fermés.