Martine, prends la Pause et protège ta Nature


 

Martine, prends la Pause et protège ta Nature

Jéricho  mord au chant d’honneur. Le coq est mort ce matin, un Dimanche ordinaire. Au loin des faons pharent à on, roulent leur caisse. Pas de problème il y aura toujours un con quelque part pour réunir et surdimensionner la connerie humaine à vous en faire tomber les bras. Dégoût et absence de couleur, ça fait moins couler d’encre qu’un footballeur sortant sa p’tite bite dans sa dernière Ferrari. Normal, on est virtuel ou on ne l’est pas.

T’inquiètes Martine prends la pause et protège ta nature, sache seulement que j’en ai du Calaferte au coeur en partage de cafard.

Niala-Loisobleu – 27 Juin 2016

martine-protege-la-nature-2709242

Haïssez celui qui n’est pas de votre race
Haïssez celui qui n’a pas votre foi
Haïssez celui qui n’est pas de votre rang social
Haïssez, haïssez, vous serez haï.
De la haine, on passera à la croisade,
Vous tuerez ou vous serez tué
Quoi qu’il en soit, vous serez les victimes de votre haine
La loi est ainsi :
Vous ne pouvez être heureux seul
Si l’autre n’est pas heureux, vous ne le serez pas non plus,
Si l’autre n’a pas d’avenir, vous n’en aurez pas non plus,
Si l’autre vit d’amertume, vous en vivrez aussi,
Si l’autre est sans amour, vous le serez aussi.
Le monde est nous tous, ou rien.
L’abri de votre égoïsme est sans effet dans l’éternité.
Si l’autre n’existe pas, vous n’existez pas non plus.

Louis Calaferte

FRAGRANCES D’UN ETE


IMG_0869

FRAGRANCES D’UN ETE

Le tant d’un passé d’être

a crépi son bleu

au mur blanc d’un souvenir accroché

Reste toujours un frisson

des retraites aux lambeaux

nouées aux cordes d’une guitare

qu’un chien tire sur sa chaîne au travers des notes

tenant la mémoire des promesses

La lune

éternelle

penchée à la portière du rêve

pleure des toiles

en fontaine

dans les senteurs fichées au coeur du patio

Ecrin gardant au frais

les baisers de l’Andalouse randonnée

aux bords de la Méditerranée

La route détachée

traverse

en dehors du clou

la couleur indélébile du tableau

Niala-Loisobleu

27 Juin 2016

621991dd4ba46bc36e336173a8692b95